Les Samedis Comic-O-Rama en français #1

Histoire d’utiliser ce blog qui stagnait depuis presque deux ans, j’ai décidé de changer la formule. Désormais… :

  • J’écris en français.
  • Je parle des comics de super-héros américains traduits en français disponibles au Québec dans les années 70 et 80.
  • À chaque samedi, je vous offre une analyse d’un de ces comics.

Pour ce premier samedi, je vous propose:

Captain America No.3

Prix : 25¢
Date de publication :
L’intérieur dit « Publié initialement par Marvel Comic Group en 1969 ». Donc probablement 1970.

Capitaine América fait face à un Hulk qui mesure ici un bon dix-huit pieds de haut. Pas étonnant qu’il soit toujours enragé. Il y a des limites à combien des culottes peuvent s’étirer.

L’histoire :
Ça commence lorsque Capitaine America, dans son identité civile de Steve Rogers, s’allume une pipe dehors. Parce que oui, un bon modèle pour les jeunes se doit de fumer. Son moment de relaxation est rapidement interrompu par Hulk qui fait des ravages alors qu’il est poursuivi par l’armée. L’armée tire sur Hulk avec un canon full high tech, apparemment emprunté à Darth Vader.

Steve Rogers devient Captain America et échange quelques coups avec Hulk. Survient Rick Jones, un ado qui vient se mettre en plein dans l’aire de danger, en se vantant qu’il n’a pas peur d’être blessé par Hulk car il est son ami. Deux pages plus loin, Rick git assommé par une pluie de briques. Hulk l’abandonne et saute au loin. On ne le reverra plus du reste de l’histoire. Captain America agit comme le ferait tout adulte responsable et pas louche pantoute : Il amène l’adolescent inconscient chez lui et le met au lit.

On suppose que Cap avait déshabillé Rick parce que celui-ci, en se réveillant, a cherché des vêtements dans le garde-robe et a enfilé le costume de Bucky, le défunt partenaire de Cap. (On apprendra quelques années plus tard qu’il a miraculeusement survécu.) Cap vire full mélo en lui demandant de se déshabiller mais il change d’avis lorsque l’alarme retentit. Ils décident donc d’aller casser la yeule à l’armée de Hydra commandée par Mme Hydra qui tentent de contaminer l’immense aqueduc de la ville. Rick fait foirer la mission de Cap trois fois, la première en étant un combattant poche, la seconde en forçant Cap à se dévoiler alors qu’il avait réussi à se déguiser en membre d’Hydra afin de les infiltrer, et la 3e en se faisant prendre en otage par Mme Hydra.

Dans la 2e partie, on apprend que le costume de Cap a été retrouvé criblé de balles, et que son masque incluait un faux visage en latex à l’effigie de Steve Rogers.

Les Vengeurs ainsi que Nick Fury organisent des funérailles symboliques pour Cap en mettant sa tunique sur un mannequin, et le mannequin dans un cercueil. Mais voilà, au salon funéraire, une carte de condoléances répand du gaz qui endort tout l’monde. Même Thor qui est un dieu capable de vivre sans respirer dans l’espace. Même vision qui est un androïde et donc n’a pas besoin de respirer. Même Iron Man, dont le casque aurait dû le protéger du gaz. Tk…

Le seul à y avoir échappé, c’est Rick qui démontre encore une fois à quel point il est poche, cette fois-ci en arrivant en retard aux funérailles. Bonne chose finalement parce que le gaz était un piège de Hydra. Ils ramassent les Vengeurs et les mettent dans des cercueils dans le but de les enterrer et les laisser crever six pieds sous terre. Même Thor qui est un dieu assez puissant pour se déterrer lui-même à mains nues. Même vision dont le corps d’androïde peut traverser la terre comme un fantôme. Même Iron Man, dont les gants à rayon répulsifs peuvent blaster la terre qui le recouvre. Tk…

Au cimetière, Rick démontre encore une fois son inutilité en se faisant pogner par un soldat de Hydra. Mais puisqu’il y a un dieu pour les épais, voilà que Cap arrive du ciel sur une moto à fusée et leur pète toutt’ la yeule.

Histoire de trouver une utilité à Rick, il lui fait tuer les soldats de Hydra.


Il ne reste plus que Mme Hydra. Elle envoie sur Cap et Rick des missiles à tête chercheuses, mais ces derniers étant aussi efficaces que le reste des personnages de cette BD, ils reviennent lui exploser sur la gueule. (On apprendra plus tard qu’elle a miraculeusement survécu.) Cap célèbre sa victoire en dansant quelques pas d’une gigue endiablée digne des meilleurs moments de Soirée Canadienne.

Ah, et maintenant que les gens croient que Capitaine América et Steve Rogers sont morts, Capitaine América peut ressusciter et redevenir Steve Rogers et personne ne se doutera qu’ils sont de nouveau la même personne. Fin.

Détails techniques :
Il s’agit d’une histoire en trois parties dont il manque le chapitre deux. On ne s’en rendra compte qu’une douzaine d’années plus tard lorsque Héritage la ressortira, au complet cette fois, sous forme d’album couleur.

Autre contenu :
Entre les deux chapitres, le Rawhide Kid nous propose des t-shirts à l’effigie de Tony Roman (qui?) et Nanette Workman.

Critique :
Cette histoire donne dans le mélodrame d’une façon atroce. Mme Hydra, défigurée lors de son enfance, se venge de l’humanité méprisante en prenant la tête d’une armée de terroriste, mais elle ne peut s’empêcher de péter les miroirs à coup de poing à chaque fois qu’elle se regarde le côté ravagé de sa face qu’elle cache avec ses cheveux. Cap pleure Bucky, son premier partenaire, et ne cesse de dire à quel point il ne veut pas entraîner dans la mort un 2e jeune homme. Quoi que à sa place, à voir à quel point Rick est un estie de fardeau causeux de problèmes, je l’achèverais moi-même à coup de tranchant de bouclier.

Je me demande quand est-ce que Cap s’est rendu compte qu’il avait quitté le cimetière en y oubliant Nick Fury et les Vengeurs dans leurs cercueils. Oops!

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Capitaine América, Comics Héritage, Les Vengeurs, Marvel Comics. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les Samedis Comic-O-Rama en français #1

  1. Ping : Les Vengeurs No.76/77 | Les samedis comicOrama

  2. blog animaux dit :

    Merci pour cet article encore une fois bien détaillé! continuez comme ça! a bientôt, Julie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s