Les Vengeurs contre … Superman?

Je vous présente aujourd’hui l’un de mes comics Héritage favori : Les Vengeurs No.96/97.

Dans le numéro précédent, les Vengeurs ont affronté un trio de vilains : Whirlwind (un genre de toupie humaine doté de super-vitesse) Power Man (successeur de Wonder Man, doté de super-force) et le Laser Vivant (un laser vivant). Alors que les Vengeurs ont réussi de peine et de misère à les battre, voilà qu’arrive leur chef, qui possède maintenant les pouvoirs des trois vilains à la fois, mais multiplié par cent: Le Comte Nefaria.















Nefaria, t’as eu Thor! Ça va chier dans l’ventilo!

On saute l’histoire du milieu, qui est une reprise d’un des premiers numéros des Vengeurs full de trame de gris lette…

… et on passe directement à la suite.


















La preuve que c’était un de mes comics favoris: Je vous l’ai reproduit presque au complet, sans interrompre le récit de commentaires.

Historique et autre détails:
Jim Shooter en était à ses débuts à Marvel après avoir passé des années à DC où il s’est distingué pour avoir scénarisé quelques tonnes de numéros de La Légion des Super-Héros. Habitué à écrire des histoires de groupes où il jongle à merveille avec plusieurs personnalités distinctes, Shooter a su, à partir de ces numéros des Vengeurs, raviver la série qui déclinait en qualité depuis plusieurs années.  John Byrne, récemment parti de Charlton Comics, en était lui aussi à ses débuts à Marvel.  Il y a apporté son style dynamique et une capacité, encore rare à l’époque, de pouvoir dessiner différents visages et différents physiques avec leurs traits propres, au lieu de faire de tous les héros des clones avec simplement des coiffures et vêtements différents.

Depuis les années 60. Marvel Comics se sont souvent amusés à imaginer ce qui se passerait si leurs héros affronteraient ceux de leur compétiteur distingué, comme ils les surnommaient. (Distinguished Competitor, parce que les initiales sont DC. Subtil, eh!?) Et c’est ainsi que Jim Shooter, peut-être en hommage à son ex-employeur ou peut-être pour lui lancer une pointe, a imaginé un affrontement entre les Vengeurs et Superman. Of course, il ne pouvait pas vraiment utiliser l’homme d’acier. D’abord parce qu’il n’en avait pas l’autorisation. Ensuite, parce que même s’ils l’avait eu, il aurait fallu que ça se termine sur un match nul, puisque DC n’aurait jamais accepté que Superman perde. Comment contourner le problème? Simple : Donner les pouvoirs de Superman à un vieux vilain des Vengeurs, le Comte Néfaria.

Super-force.

Invulnérabilité.

Super-vitesse.

Vision chaleur

Et bien qu’il soit incapable de voler, il est tout de même able to leap tall buildings in a single bound, comme Superman à ses débuts

Bloopers et autres bizarroïdités:
Dans l’image précédente, Nefaria explique à celle qu’il kidnappe qu’il ne vole pas, il saute.  Sauf que, vous avez vu comment il la tient?  L’accélération soudaine requise pour sauter du sol jusqu’à un toit de building aurait brisé le cou de la fille avant même que les pieds de Nefaria n’aient décollés du trottoir.

Et c’est justement son incapacité à voler qui cause un autre blooper. Nefaria a beau se prendre pour Superman, il n’est pas Superman. Si Superman refuse de bouger sous les coups de Hulk, on y croit. On se dit qu’il reste sur place en appliquant le même pouvoir qui lui permet de voler.

Wonder Man est supposé être presque aussi fort que Thor. Alors peu importe à quel point Nefaria est fort, il pèse quoi, 250 lbs gros max? Il a beau être invulnérable, il est  impossible qu’il ne r’vole pas dans l’décor sous un coup de poing de Wonder Man.

Dans une des premières histoires du titre X-Men trois-en-un (le 4e, je crois, je ne l’ai pas en main en ce moment) l’X-Men amérindien Thunderbird détruit à mains nues l’avion piloté par Nefaria et meurt dans l’explosion.  Beast, qui n’a aperçu Thunderbird qu’une fois dans le décor via webcam (ou l’équivalent de 1974) agit ici comme s’il l’avait connu personnellement.

Capitaine América est tellement sonné qu’il prend Wonder Man pour une femme. Car avez-vous remarqué qu’il l’appelle Wonder Woman?  La version originale montre que c’est juste une erreur du traducteur.

Qui sait, peut-être a-t-il été influencé par cette pub en bas de la première page de la seconde partie.

Et quel hasard que…
Les pouvoirs de la Sorcière Rouge soient tellement mal définis qu’ils lui permettent soudainement de faire ceci…

… alors que le mieux qu’elle a pu faire jusque-là fut de lui pitcher des roches.

Et que a seule chose qui fasse peur au Comte Nefaria, soit vieillir…

… est exactement ce qui est en train de lui arriver, mais ça aussi multiplié par cent.

Mais que finalement, il n’avait pas à s’en faire parce qu’il avait l’immortalité sans le savoir, et Yellowjacket sait comment la lui enlever avant son réveil, donc avant même qu’il apprenne qu’il l’avait.

J’ai toujours trouvé que cette dernière twist était aussi bitch que totalement gratuite.

Mais surtout, quel hasard que, avec tout le temps que ça a pris à Vision pour monter une vingtaine de kilomètres en l’air, et le temps requis pour retomber, que Nefaria se trouve exactement sous vision, malgré le fait que la dernière fois qu’on le voit, il marche vers Thor pour lui sacrer une mornifle.

Sérieusement, il était impossible que Vision tombe exactement dessus.

Mais sinon, ça reste un de mes comics favoris car c’est une aventure pleine de rebondissements où l’action n’arrête pas, avec de beaux dessins clairs, dynamiques et réalistes comme on n’en avait encore jamais vus jusque-là.

Sources:
Marvel Comics in the 70s
Marvel Comics Chronology: Avengers 164-166
Good Comic Book resources: The 50 greatest Avengers Stories
Avengers 165: When Superman Comes
The Comics Cube: The Avenger VS Superman

Advertisements

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s