Le Québécois dans la BD internationale 3

Le Québec n’est pas vraiment l’endroit qui vient en tête des gens lorsque l’on parle de terrorisme.  C’est probablement la raison pourquoi la Crise d’Octobre de 1970 fascine nos voisins du sud au point d’en faire souvent référence dans leurs comics.   Apparemment, vouloir se battre pour la séparation et l’indépendance d’un Québec français envers un Canada anglais, ça les inspire.

Par conséquent, si un personnage vient du Québec, qu’il parle le français… 

… qu’il est un méchant, ou du moins l’a déjà été, alors c’est qu’il est impliqué avec le FLQ, le Front de Libération du Québec.  D’où sa tendance à jouer avec les explosifs.

Chez Marvel, c’est le cas d’un personnage, Jean-Paul Beaubier alias Northstar, super-héros québécois né à Montréal.

Longtemps membre du groupe de héros canadien Alpha Flight, il est surtout reconnu comme ayant été le premier super-héros du mainstream a avoir déclaré son homosexualité.  Et après être devenu membre des X-Men, il devint ensuite le premier à avoir un mariage gai.  

Du côté de DC Comics, on retrouve également un personnage québécois francophone, une femme nommée Bette Sans Soucis.  Bien qu’ils ne nomment jamais explicitement le FLQ, il reste que Bette est une terroriste canadienne-française qui n’utilise que des explosifs, et qui a fait partie d’un groupe désirant l’indépendance du Québec.  Son nom de code est lui-même synonyme d’explosif: Plastique.  

Je ne sais pas s’ils se sont inspirés du fait qu’à l’époque de La Grande Noirceur, la rumeur courrait comme quoi Maurice Duplessis vendait le minerai de fer de la baie d’Ungava pour un sou la tonne aux américains.  Toujours est-il que dans l’univers DC, le Premier Ministre du Canada anglais a un accord avec le gouvernement américain, permettant aux industries amerloques d’aller piller les ressources naturelles du Québec français.

Plastique se bat donc pour que le Québec se sépare du Canada, afin de ne plus être exploité par ce dernier qui nous vend aux américains.  Et qui dit séparatistes dit explosifs.  Ainsi, elle envoie un de ses soldats aller se faire sauter sur une citerne remplie de gaz naturel québécois.

Puis, Plastique elle-même veut faire sauter les bureaux d’un journal américain, car les américains coupent à blanc les forets du Québec pour faire le papier sur lequel est imprimé ce quotidien.

Plus tard, Plastique changera d’ennemi et de série, passant des pages de Firestorm à celles de Captain Atom, où elle tentera de faire exploser conjointement Le Parlement à Ottawa, chose que Northstar a lui-même exprimé avoir déjà voulu faire…

…et la Statue de la Liberté à New York.  Pourquoi pas la Maison Blanche?  Mystère!

Parallèlement, elle tentera de faire sauter le président américain Ronald Reagan et un anonyme Premier Ministre canadien qui semble être un amalgame de John Turner et de son successeur Brian Mulroney, avec des cheveux teints.



Et les scénaristes ne manqueront jamais une opportunité de rappeler aux lecteurs que libérer le Québec du joug du Canada et des USA, telle est sa cause.  Comme ici, ou elle s’apprête à tuer Captain Atom, avec une ceinture d’explosifs, bien entendu.

Et là: 

Chez Marvel, ils ne se sont pas contentés de juste donner un passé de felquiste à Northstar.  Ils ont consacré le numéro 28 de la série Marvel Fanfare à ce sujet: Quinze ans après la Crise d’Octobre, les ex-membres du FLQ sont la cible d’attentats.  Attentats à la bombe, bien sûr, because ironie.  Northstar, qui cherche à sauver ses anciens compagnons, se voit obligé de collaborer avec la RCMP afin de trouver ces anciens membres de la cellule Combattre, la plus violente du FLQ, dont les membres n’ont encore jamais été trouvés ni condamnés pour leurs crimes.  Northstar a donc un dilemme de taille: Sauver ses amis en les livrant à la Justice, ou bien leur rester loyal et les voir se faire tuer.



Pour ce comic, on sent qu’ils ont fait une recherche sérieuse sur le sujet.  Il y a là un soucis du détail qui ne passe pas inaperçu pour un lecteur d’ici.  Même les terroristes à la retraite ont l’air québécois:


Il y a quelque chose dans le design de ces personnage qui fait québécois des années 70 qui ont pris de l’âge.  Et ce qui ne gâche rien, c’est que c’était la première fois que je lisais une prononciation réaliste de nos jurons dans une BD d’ailleurs.

Ce qui me rappelle que pendant une courte période, un des scénaristes d’Alpha Flight a cru bon de commencer à faire sacrer Northstar.  Ça ne durera, heureusement, qu’un seul numéro.


Heureusement, un québécois a eu la bonne idée d’écrire à Marvel, afin de leur expliquer un truc ou deux à notre sujet.  Entre autres que ces jurons sont vulgaires, et qu’il existe des variantes comme Calique ou Calvasse, beaucoup plus acceptables.  

Fa que voilà, en conclusion, dans les comic-books américains, un québécois francophone, c’est surtout un terroriste qui se bat avec des explosifs pour la séparation du Québec en commençant ses phrases par des mots d’église.

DEMAIN, la suite: Felquiste et bédéistes, même combat!

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le Québécois dans la BD internationale 3

  1. Excellent billet et merci pour le lien vers chez nous! Je n’avais jamais entendu parler de Plastique… ce n’est pas un blogue que tu as, c’est un coffre aux trésors! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Le Québécois dans la BD internationale 4 | Les samedis comicOrama

  3. Tori dit :

    Et pour un Français de France, on apprend, de plus, des trucs très intéressants sur le Québec et ses habitants, mine de rien (et sur la BD québecoise, inconnue chez nous).
    Il faut juste s’habituer à une façon de parler (ou plutôt d’écrire, du coup) un peu différente (il n’y a pas que le vocabulaire : certaines tournures de phrases, également)… Mais rien d’insurmontable, évidemment !
    Vraiment, j’apprécie ces articles ! Merci encore.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s