Teen Titans et Tintin

C’est en janvier 1968 que sortit le premier comic book des Teen Titans. Le groupe était une version adolescente de la Ligue des Justiciers.  Et justement, leurs membres étaient les assistants adolescents de Batman, Flash, Aquaman et Wonder Woman.

Avec le temps, il y a eu ajouts et retraits de membres.  Certains provenaient d’autres séries comme Beast Boy / Changelin qui vient de Doom Patrol, ou d’autres furent crées expressément pour la série comme Raven, Cyborg et Starfire.   Le titre devint donc The New Teen Titans.  Éventuellement, les personnages prirent de l’âge, devinrent adultes et le titre perdit son Teen pour devenir The New Titans.  

Dans les années 80, la série fut populaire au point de créer un second titre: Teen Titan Spotlight.  Chaque numéro de cette série était consacré à un personnage particulier: Starfire, Jericho, Changelling, etc.  

Pour leur n° 11, publié en 1987, le spotlight est braqué sur quatre membres d’un groupe de super-vilains, ennemis des Teen Titans, La Confrérie du Mal.  

Il s’agit de:
Le Cerveau. (The Brain) Génie scientifique criminel.  À sa mort, son cerveau fut implanté dans un ordinateur mobile qui le maintint en vie.
Monsieur Mallah. Simple gorille élevé au rang de génie par Le Cerveau. En plus de sa force de gorille, il est un expert en armements et sait parler.
Phobia. Mutante avec certains pouvoirs psychiques, possédant surtout la capacité de manipuler la peur chez autrui.
Warp. Possède la capacité d’ouvrir des passages de téléportation partout sur la planète.

L’histoire commence alors que Le Cerveau, Mallah et Phobia se rendent au domicile de Warp sur le bord de la mer à Saint-Tropez. 

Des ennemis de la Confrérie du Mal les attaquent.  À contre-coeur, Warp se voit obligé de reprendre du service pour fuir avec eux.

Cette arme détraque les pouvoirs de Warp.  Les quatre vilains se retrouvent dans un monde étrange, en pleine bataille.

Et ils sont aussitôt abordés par un personnage rouquin portant une houpette et vêtu de bleu et d’un court pantalon brun.








Ah, et cet animal que Tinn chevauchait pendant la bataille?  C’était autrefois un chien, et il se nomme Halfwolf. Ou, en français… 

La Confrérie voudrait bien retourner dans leur monde. Hélas, afin d’en récupérer les coordonnées enfouies dans le subconscient de Warp, Le Cerveau aurait besoin de puissants ordinateurs.  Et dans ce monde en ruine, les seuls disponibles sont dans l’arche du professeur.  Ils décident donc de se joindre à Tinn pour l’aider à s’en emparer.


Héros et vilains s’unissent donc à l’assaut de la forteresse de Minos.







En jouant sur la peur de Warp de ne pas pouvoir rentrer, Phobia arrive a lui faire récupérer les informations.  Juste à temps car la planète s’apprête à sauter. Mais alors qu’ils sont tous prêts à partir, Tinn se tape une crise de culpabilité.


Warp réussit à les téléporter tous les quatre dans leur monde d’origine.  L’arche décolle et s’enfonce dans l’espace tandis que la terre explose derrière eux.  La Confrérie se rend au domicile du chef du groupe qui les a expédiés dans le monde de Tinn, et ils le suppriment sans sourciller.

Détails techniques.
Tout comme dans l’article précédent au sujet du n° 579 de Action Comics dans lequel Superman rencontre Panoramix et Obélix, cette aventure est signée Jean-Marc et Randy Lofficier.   Il nous font ici avec l’univers de Tintin la même chose qu’ils ont  a fait à l’univers d’Astérix.  C’est à dire:

  •  Super-personnages de l’Univers DC transportés de force dans une BD franco-belge.  
  • L’action précipités se bouscule à vitesse folle.  
  • Les personnages franco-belges ont vieilli.  
  • Nous sommes dans leur futur et leur monde a beaucoup changé.  
  • Et à la fin, les personnages principaux partent pour une destination inconnue, laissant derrière eux leur monde d’origine, tandis que les personnages de DC retournent chez eux.  
  • Et là encore, ça peut être vu comme étant une fanfic qui met fin à la série.  

Au moins, cette aventure-là est bien dessinée, et l’artiste Joe Orlando n’hésite pas à nous montrer les visages.

À noter qu’en janvier 1998, pendant la phase Heroes Return de Marvel Comics, Tintin fera une apparition dans Fantastic Four vol.3 no.1.  Celle-ci ne dure que le temps d’une page, et il est bien moins dénaturé que dans Teen Titans.  

Milou, par contre, n’y existe que sous la forme d’une épinglette.

SAMEDI PROCHAIN: On va jeter un oeil dans la BD de science-fiction, avec Jean Giraud alias Moebius, ainsi que la série de Guardians of the Galaxy.

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Crossovers, DC Comics, European Comics, Fantastic Four, Marvel Comics, Parody/Hommage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Teen Titans et Tintin

  1. Sim Theury dit :

    Mince, Tintin en version Musclor, c’est décoiffant !
    Merci pour la découverte.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s