Montréal chez Marvel et DC

Cette semaine, nous allons faire un survol des apparitions de la ville de Montréal dans les comics de Marvel et DC.  Ou du moins, des apparitions que je n’avais pas déjà mentionnées dans de précédents billets.  Parfois on reconnait la ville, mais plus souvent qu’autrement, on ne s’y retrouve pas du tout.  

Tout d’abord, dans Detective Comics numéro 536 (1983), on en apprend une bonne: Alfred, l’employé de Batman, est père d’une fille nommée Julia qui habite à Montréal. Son père adoptif, qui s’appelle Jacques Remarque (Eh oui!) aurait engagé Deadshot pour tuer un petit criminel du nom de Henri LaRouche.  En fait, Remarque était un parisien impliqué dans le recel d’art international, et a été lui aussi assassiné. Batman et Alfred se rendent à Montréal, Alfred pour rencontrer sa fille, et Batman pour prêter main forte à l’Inspecteur LeBecque. (Quels noms!)

Si Alfred reconnaît sa fille, le lecteur montréalais aura du mal à reconnaître sa ville, avec ses décors génériques.  Dans notre réalité, il y a bien une rue Lorraine à Montréal, mais elle est située à Pierrefonds, dans le genre de quartier résidentiel où on ne retrouve pas de maison de chambres.

Changeons de série pour une plus récente et moins connue.  Dans plusieurs numéros de Blood of the Demon (2005), une série mettant en vedette Etrigan le démon qui parle comme Cyrano de Bergerac, il y a une histoire secondaire se déroule là encore dans un Montréal méconnaissable, à raison d’une page ou deux par comic.  Ça commence au numéro 3.


Ça continue au numéro 4.



La scène du numéro 5 se passe dans un endroit qui est un mélange de l’Armée du Salut et de la soupe populaire, la boiteusement-traduite mission Corps du Salv(ation).


Très subtil, quand on sait que Joshua, c’est une variante du nom de Jésus. Voilà pourquoi, après avoir multiplié les pains, ou du moins la soupe, il guérit ensuite les malades dans le numéro 7.


Et, dans le numéro 8, après avoir passé à la très connue émission Montréal Aujourd’hui  sur CBTV le tel(evision), chaine 13…


… il meurt et ressuscite.


Oui, Jésus est revenu parmi nous, et il est montréalais. Et ensuite il n’est plus question de Montréal, ils vont à Washington DC rencontrer le Président des Zétazunis.

Il n’y a que dans The New 52 numéro 17 (2012) que l’on reconnait vraiment la place telle qu’indiquée: La rue St-Denis.  Bien que les noms des commerces sont un peu n’importe quoi, on reconnait bien les terrasses situées en face du Théâtre Saint-Denis.

Quoique ça  m’étonnerait qu’avec notre fibre patrio-séparatiste ont ait une Boulangerie de la Reine.

Montréal n’est parfois que mentionné dans le texte.  Par exemple, dans Detective Comics 327 (1964), le super-héros détective Elonganted Man apprend qu’il y a eu un vol de diamants à Montréal.

Et ici, dans Batman 196 (1967), une riche famille de Gotham vont se faire cambrioler pendant qu’ils sont en voyage à Montréal, à l’Expo 67.

Toujours en 1967, dans Detective Comics 368, il y a un match entre les Giants de Gotham et les Royals de Québec.  

Dans la réalité, ce qui se rapproche de plus de ce club de hockey québécois, ce sont les Royaux de Montréal qui ont existé de 1932 à 1961.  Allez savoir si c’était une erreur du scénariste ou une référence délibérément brouillée.

Ceci dit, chez Marvel, ce n’est pas nécessairement mieux.  Bon, dans cette page tirée de Alpha Flight numéro 8 (1983), Northstar vole au-dessus de la Cathédrale Marie-Reine-du-Monde. On y voit même le Sunlife Building et le square Dorchester, bien que celui-ci soit prolongé et passe à travers le boulevard René-Lévesque.

Dans Marvel Two-in-One numéro 83 publié en 1982, Ben Grimm (The Thing) doit recruter les services de Walter Langrowski (Sasquash de Alpha Flight).  Pour se faire, il se rend à l’Université McGill à Montréal…  

Une Université McGill fortement tronquée, si on la compare avec la réalité.

Dans le numéro suivant, le 84, on se rend au domicile de Northstar, dans la ville voisine de Laval.  … Euh, pardon; Lavalle. 

Qui sera plus tard « corrigé » en La Valle, dans Alpha Flight numéro 7, en 1983.

C’est dans ce même numéro que, si on lit entre les lignes, John Byrne nous montre de façon très très sous-entendue les retrouvailles entre Northstar et son premier amant, l’homme plus âgé qui l’a autrefois fait sortir du placard.  Et puisque homosexuel égale efféminé, son nom est Raymonde Belmonde.  

Donc, bilan:

Représentation du Québécois.
Les noms ont l’air d’avoir été créés par des gens qui ne connaissaient pas de vrais noms francophones: LaRouche passe encore, mais LeBecque? LeTrope? Belmonde? Remarque?  Eh lala!  

Clichés canadien et/ou québécois.
À part les hockeyeurs, il n’y a pas de personnage ni de situations qui fasse vraiment cliché.  

Le québécois parlé et/ou écrit.
Parlé, il a ce « Sacre bleu! » de l’inspecteur LeBecque, qui sonne pas mal plus Français-de-France que québécois.  Ensuite, pour une femme sensée être québécoise francophone de naissance, Aurora / Jeanne-Marie Beaubier fait dur avec son « Nom du nom, mon petites. »
Écrit, il y a les noms de commerces et autres endroits:

  • Corps du Salvation
  • CBTV-13 le television.
  • Le Chien Fou
  • Café
  • Le Petit 13
  • Pâtisserie de la Reine. 
  • Lavalle
  • La Valle

LA SEMAINE PROCHAINE:  Après Montréal: Québec chez Marvel et DC. 

____
Et à part de t’ça.
Lorsque je ne suis pas occupé à écrire au sujet des BD des autres, je fais les miennes.  Voyez ma série La Clique Vidéo sur la page Requin Roll, dont voici la planche numéro 4.




 

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Montréal chez Marvel et DC

  1. Ping : Montréal chez Marvel Comics | Les samedis comicOrama

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s